Thyssenkrupp Encasa, Life in Motion

Aller au contenu

Appelez 0800 12 697 (gratuit)

Logement pour personne à mobilité réduite : l'aménagement de la cuisine

Aménagement pour personne à mobilité réduite

L’aménagement pour personne à mobilité réduite d’une habitation est indispensable pour lui assurer un bien-être et un confort de vie optimal. Parmi les pièces à vivre principales, la cuisine présente quelques difficultés loin d’être insurmontables.

 

LA MOBILITÉ AU SEIN DE LA CUISINE

Les problèmes de mobilité peuvent se manifester de différentes manières : soit par des difficultés à se tenir debout ou à marcher, soit par un usage indispensable d’un fauteuil roulant. L’aménagement de la cuisine doit donc offrir des solutions diverses, adaptées à chaque situation.

Pour les fauteuils roulants, il faut notamment penser à laisser suffisamment d’espace pour qu’ils puissent passer et se retourner facilement, y compris lorsque les portes des meubles sont ouvertes. La hauteur des différents modules de cuisine est également primordiale. Privilégiez pour cela des hauteurs réglables, que ce soit pour l’évier, les meubles de rangement, le plan de travail ou encore les taques de cuissons.

Au contraire, certains appareils électroménagers devront être rehaussés afin d’éviter de devoir trop se baisser comme le lave-vaisselle et le réfrigérateur. Cela permet de conserver son équilibre et de réduire les risques de chutes.

Dans le même principe, le four doit être placé à la même hauteur et proposer une ouverture latérale. Une tablette sur laquelle prendre appui sans se brûler est indispensable pour l’équilibre.

L’ÉVIER : UN CAS BIEN PARTICULIER

L’évier ainsi que ses alentours représentent la zone d’activité principale dans une cuisine. On l’utilise pour préparer les aliments, faire la vaisselle ou se laver les mains. Son aménagement pour personne à mobilité réduite est donc déterminant pour le confort de vie. Pour cela, différents points d’attention existent :

  • La hauteur de pose doit être adaptée à une personne en fauteuil roulant (pas trop haut) ou à une personne victime de perte d’équilibre (pas trop bas).
  • La cuve ne doit pas être trop profonde pour permettre le passage des jambes et du fauteuil.
  • L’évier doit être composé d’un siphon déporté qui libère également le passage pour les jambes.
  • Le matériau doit isoler la chaleur pour éviter des brûlures en cas de contact avec les jambes.
  • Le robinet doit être facilement accessible et utilisable.

LE SOL DE LA CUISINE

Enfin, le sol de la cuisine peut rapidement devenir dangereux pour une personne à mobilité réduite. La graisse qui s’y accumule et les traces d’eau qui y sont fréquentes le rendent plus glissant et propice aux chutes. Un revêtement antidérapant est donc essentiel.

Vous avez des questions ou souhaitez des conseils pour l’aménagement de votre logement pour une personne à mobilité réduite ? N’hésitez pas à nous contacter.

Commentez